Scénario de protection

Pour mieux te protéger, voici quelques conseils à suivre si ton instinct te fait songer à quitter ton conjoint ou le domicile familial:

1) Établi une liste des numéros de téléphone importants incluant le numéro de SOS violence conjugale (1 800 363-9010) et celui du poste de police de ton quartier. Garde-les dans un endroit facile d’accès.

2) Parle de ce que tu vis avec une intervenante (maison d’hébergement, centre de femmes, SOS violence conjugale, CLSC).

3) Avise tes voisins ou tes proches au cas où tu serais obligée de leur confier tes enfants.

4) Conviens avec un voisin d’un code l’avertissant de communiquer avec le service de police (ex.: bruit, cris, flasher les lumières).

5) Explique à tes enfants l’entente avec les voisins ou les proches.

6) Apprends aux enfants ce qu’ils doivent faire si la violence éclate (ex.: sortir de la maison, appeler la police, aller chez la voisine, flasher les lumières).

7) Garde de l’argent avec toi, si possible.

8) En cas d’urgence ou si tu te sens en danger, quittes les lieux avec tes enfants et vas chez un voisin, dans un refuge ou dans un lieu public où plusieurs personnes pourraient te venir en aide.

9) En cas de blessures, consulte un médecin pour recevoir les soins appropriés et faire constater la nature des blessures subies.

 

Mets ces documents en lieu sûr

* Ton acte de naissance et ceux de tes enfants.

* Tes contrats : mariage, testament, achat de propriété ou bail.

* Ton passeport et ceux de tes enfants.

* Tes documents d’immigration ou de parrainage.

* Tes polices d’assurance.

* Les factures des articles achetés par toi-même ou acquis par un contrat de testament.

* Tes objets de valeurs, des photos.

* Un double des clés de ta propriété et de ta voiture.

 

Prépare une trousse de départ comprenant

* Liste de numéros importants

* Tes cartes de crédit/débit et de l’argent comptant

* Ton permis de conduire

* Tes cartes d’assurance-maladie, d’hôpital et celles de tes enfants

* Ta carte d’assurance sociale et celle de tes enfants

* Des vêtements pour toi et tes enfants

* Les médicaments et ordonnances

* Un jouet préféré pour chaque enfant

 

Après ton départ de la maison

Afin d’éviter un signalement de disparition, avise ton service de police que les enfants sont avec toi. Et, avise-les que tu es en maison d’hébergement.

Informe la direction de l’école ou de la garderie fréquentée par tes enfants de leur absence ou d’une situation particulière. Leur demander de ne pas divulguer ta nouvelle adresse à quiconque et de t’aviser directement en situation d’urgence.

Si tu dois cesser de travailler, en aviser ton employeur. Tu peux consulter un médecin pour un arrêt de travail et faire une demande d’assurance-emploi si nécessaire.

Selon tes ressources financières, il est possible de faire une demande de prestation de sécurité du revenu (aide sociale).

Communique avec le bureau d’aide juridique pour évaluer si tu es admissible, ou consulte un avocat de ton choix, afin d'amorcer des démarches de garde légale et de séparation de biens.

Rends-toi à la police de ton quartier si tu songes à porter plainte. Porter plainte est un moyen efficace de te protéger. Nul ne peut prévoir une récidive de violence. La majorité des conjoints violents respectent les ordonnances de la cour.

Pour chacune des étapes, les intervenantes de Regroup’elles sont disponibles pour t’écouter, te conseiller et t’accompagner dans tes démarches. Tu as le droit d’être informée correctement et d’être protégée!

 

Vivre sans peur, dans le respect et en toute sécurité est un droit.

En parler est le premier pas pour y parvenir.